• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Il y a le feu au lac": pourquoi Emmanuel Macron renoue avec la tradition de l'interview du 14-Juillet

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président compte s'appuyer sur ce rituel de la fête nationale pour tourner la page des séquences désastreuses qui se sont enchaînées ces dernières semaines. Si le locataire de l'Élysée devrait se montrer offensif et défendre sa réforme des retraites, la manœuvre vise aussi à convaincre sa propre majorité, déçue par les débuts de son second quinquennat.

Comme un air de déjà-vu. En grande difficulté politique, Emmanuel Macron va tenter de reprendre la main lors de son interview du 14 juillet. Il devrait essayer de lancer son nouveau quinquennat qui peine à démarrer depuis sa réélection le 24 avril dernier et l'absence de majorité absolue à l'Assemblée nationale.

"Il n'est vraiment pas fan de l'exercice qu'il trouve trop convenu, rarement très convaincant. S'il le fait, c'est qu'il y a le feu au lac", résume à grand trait un conseiller ministériel auprès de BFMTV.com.

Commencer enfin son nouveau quinquennat

Preuve que l'heure est grave pour le président: il ne s'est plié à l'exercice qu'une seule fois, en 2020, quelques mois après le début de la pandémie de Covid-19, en annonçant notamment le port du masque obligatoire dans les lieux clos.

Cette fois-ci, l'exercice vise surtout à tourner la page d'un début de second quinquennat mandat très compliqué. Fiasco du Stade de France, sévèrement condamné par le Sénat dans un rapport sorti ce mercredi, affaire Abad, Uber files qu'il "assume à fond"... Le locataire de l'Élysée devrait tenter de purger ces sujets pour faire enfin commencer son mandat.

Ukraine, inflation, emploi

Au menu de cette interview très formel de 45 minutes, Emmanuel Macron abordera la situation en Ukraine mais tentera également de faire le service après-vente de la contestée réforme des retraites dont il a promis l'application "dès l'été 2023". La question de la formation et plus largement celle de l'emploi devraient également être sur la table tout comme la hausse du budget des armées, annoncée ce mercredi devant l'état-major.

Autre urgence au programme: convaincre que son gouvernement est à la tâche pour apporter des solutions au porte-monnaie des Français, malmenés par l'inflation au plus haut depuis 1987.

"On a empilé les dispositifs. L'idée pourrait être de clarifier un peu les choses et de se projeter dans les prochains mois en disant aux citoyens qu'on va y arriver et trouver des solutions pour passer cette période", analyse un cadre du parti.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie a pourtant prévenu: la France devrait "sortir du pic d'inflation fin 2023" dans une interview au Figaro.

Rappeler sa motivation

La manœuvre vise enfin à convaincre son propre camp. Certains se plaignent ces derniers temps d'un président qui apparaît en retrait, fatigué, voire même démotivé. De quoi pousser Édouard Philippe à sortir du bois et à lancer "sa stratégie" en vue de 2027.

L'occasion est donc belle de rappeler que le président est bien à la tâche tout en battant le rappel des troupes. À peine 2 semaines après le début de la nouvelle mandature, l'exécutif n'est pas parvenu à convaincre les oppositions d'adopter la version intégrale du tout premier texte présenté sur le Covid-19. Mais il a également manqué plusieurs dizaines de voix de son propre camp pour soutenir le texte. Un vrai handicap dans une majorité étriquée qui doit à tout prix se mobiliser si elle veut espérer parvenir à faire adopter les réformes d'Emmanuel Macron. Plus question pour le président donc de continuer à patiner.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - 14-Juillet: Emmanuel Macron a embarqué à bord de la patrouille de France, une première pour un président de la République

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles