Fête des mères 2021 : Ces femmes ont osé parler de leur grossesse avant les 3 mois

·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Pourquoi cacher les premiers moments de la grossesse, qui sont suffisamment fatiguant et bouleversants?  (Photo: Ekaterina Mutigullina via Getty Images/iStockphoto)
Pourquoi cacher les premiers moments de la grossesse, qui sont suffisamment fatiguant et bouleversants? (Photo: Ekaterina Mutigullina via Getty Images/iStockphoto)

À l'occasion de la fête des mères, ce dimanche 30 mai, nous sommes allés à la rencontre de femmes qui ont brisé le tabou des 3 mois.

FÊTE DES MÈRES - Qui dit fête des mères, dit enfants. Qui dit enfants, dit grossesse. Qui dit grossesse, dit tabou. Les trois premiers mois de la grossesse sont un moment très particulier dans une vie de femme.

Dans son livre paru le 12 mai dernier, Trois mois sous silence (Payot-Rivages) l’autrice Judith Aquien livre une analyse glaçante de cette période.

Selon elle, un tabou s’abat sur les femmes enceintes. D’abord, il faudrait se priver de l’annoncer à l’entourage avant les trois mois, le risque de faire une fausse couche étant très élevé. Dès lors, cela implique de cacher sa grossesse alors même qu’il s’agit du moment le plus fatigant et bouleversant. 

Vomir discrètement dans les toilettes

On évite les pots alcoolisés pour ne pas se faire repérer: commander un Perrier grenadine, c’est louche. On vomit discrètement dans les toilettes. On fait des microsiestes, cachée derrière son écran d’ordinateur. On supporte en silence l’arrêt de “ces béquilles”, comme les qualifie Judith Aquien, que sont le tabac, l’alcool, les antidépresseurs et les psychorégulateurs. Bref, on se tait et on attend que le troisième mois passe plus vite que la lumière.

Alors, après ça, qui ose dire qu’elle est enceinte avant cette date? Et bien, il existe des guerrières qui se fichent pas mal du carcan qui leur est imposé et qui l’ouvrent dès que la petite croix s’affiche sur le test urinaire. Mais elles restent prudentes pour la plupart et choisissent les personnes à qui elles en parlent.

Nous en avons rencontré plusieurs et leurs témoignages sont précieux pour comprendre ce double mécanisme antinomique qui mêle silence et li...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :