Festival "Tapis Rouge" de Gaza : faute de cinéma, les projections ont lieu dans la rue

franceinfo Culture avec agences

Tapis rouge, flashes et "vedettes" étrangères... A Gaza, les salles de cinéma sont fermées depuis trois décennies. Mais dans cette enclave palestinienne sous blocus israélien et dirigée par le Hamas islamiste, de rares projections dans les rues viennent réchauffer le coeur des cinéphiles .

A l'ouverture du festival local de films sur les droits humains, les amateurs de cinéma pensaient qu'ils allaient assister à la projection prévue dans la salle Amer, abandonnée depuis une trentaine d'années. Mais la séance a été déplacée à la dernière minute dans une rue à l'arrière du cinéma.

"Je suis humain"

Le directeur de ce festival baptisé Tapis rouge, Muntaser al-Sabaa, dit avoir été prévenu à la dernière minute par les propriétaires du cinéma Amer qu'ils ne pouvaient utiliser la salle. "D'un seul coup, on nous dit : 'nous sommes désolés mais la situation est dangereuse'. Ils nous ont dit qu'ils avaient peur", explique-t-il. "C'est incompréhensible. Nous ne savons pas qui a dit à notre partenaire de faire barrage au permis pour ouvrir la salle", a ajouté Muntaser al-Sabaa. Il assure avoir obtenu au préalable l'autorisation pour ouvrir la salle pendant une semaine complète, ce qui aurait été une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi