Festival Play it again : Mathieu Amalric liste ses classiques du cinéma à (re)voir

Catherine Balle

Le festival Play it again ! propose des vieux chefs-d’œuvre dans 200 salles en France, à partir de ce mercredi. Le cinéaste et comédien Mathieu Amalric, parrain de l’événement, commente pour nous ses cinq coups de cœur.


Et si on redécouvrait, sur grand écran et en version restaurée, des classiques du cinéma ? Du 18 au 24 avril, quelque 200 salles accueillent le festival Play it again ! qui, pour la quatrième année consécutive, propose dix-neuf films qui ont marqué l’histoire du septième art comme « Les moissons du ciel » de Terrence Malick, « Le Trou » de Jacques Becker ou « Quai des Orfèvres » de Henri-Georges Clouzot (*). Parrain de l’événement, le cinéaste et comédien Mathieu Amalric, réalisateur de « Barbara », commente pour nous ses cinq coups de cœur de la sélection. De manière passionnée et personnelle.

« Samedi soir et dimanche matin » de Karel Reisz (1961)


-

Shirley Ann Field et Albert Finney. Solaris Distribution

Le film met en scène Arthur, un jeune ouvrier tourneur anglais, qui partage son temps entre les soirées arrosées dans les pubs, les parties de pêche et le lit de Brenda, sa maîtresse (une femme mariée à l’un de ses collègues). Alors qu’il vient de rencontrer une belle jeune fille, Brenda lui annonce qu’elle est enceinte de lui… « Ce long-métrage contient une révolte, une désobéissance, commente Mathieu Amalric. Quelque chose de punk, de je vous emmerde, dans l’Angleterre corsetée des années 1960, où les hommes et les femmes sont éduqués séparément. Dans Samedi soir et dimanche matin, le héros fait l’école buissonnière en quelque sorte. C’est aussi violent que du rap. Moi, ce film m’a aidé à me sentir moins seul. »

Pour qui ? « Pour les jeunes et pour ceux qui ne vont pas y penser. »


« Quel cirque ! » (collectif tchèque, 1957/1983)

[titre]


-

Malavida

Destinés au jeune public, ces trois courts-métrages consacrés à l’univers du cirque datent de 1957, 1959 et 1983. Ils ont été réalisés par des cinéastes d’animation tchèques. « C’est l’enfance du (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

«Larguées», «Game Night»... nos choix cinéma de la semaine
«Larguées» : séduisant et irrésistible
Cinéma : découvrez les séances les moins chères près de chez vous
«Katie says goodbye» : simplement sublime
«Jersey Affair» : complexe

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages