Le festival «Paris l’été» souhaite «surprendre en permanence»

·2 min de lecture

Le festival Paris l'été démarre ce mercredi 29 juillet au soir. Avec un programme resserré en raison de la crise sanitaire : 18 artistes issus de différents univers - musique, théâtre ou encore magie - se produiront pendant cinq jours au lycée Jacques-Decour dans le 9e arrondissement de Paris.

Pour la grande soirée d'ouverture, l'organisation a donné carte blanche à François Alu, chorégraphe et danseur à l'Opéra de Paris. Il proposera au public un programme en quatre temps qui mêlera classique et contemporain.

Une danseuse étoile, une contorsionniste, un circassien... tous réunis pour le lancement du festival autour de François Alu : « Je trouve cela hyper intéressant d’avoir un milieu comme ça, super hétéroclite, de profile très spécifique, de se servir chacun de nos spécificités pour les mettre au service d’une œuvre narrative. On est capable de véhiculer de vrais sentiments et de revenir presque à quelque chose du siècle passé. La passion, la folie... je trouve qu’elles étaient vraiment là. J’ai envie de réinsuffler ça tout en réinsufflant aussi un courant contemporain. »

« Par les temps qui courent... »

Pour cela, le chorégraphe vient de créer l'un des quatre tableaux du spectacle d'ouverture, intitulé Chers parents. « J’ai vraiment pris conscience à quel point chaque moment était unique et important et qu’il fallait profiter d’eux. Souvent, on est dans l’action. On est rarement dans un moment où l’on prend juste soin des gens. Et surtout par les temps qui courent et ce qui risque de se passer, je pense que la solidarité va être très important. »

Sa première représentation en public depuis le confinement se déroulera en extérieur, dans le cadre enchanteur du lycée Jacques-Decour. « Chaque fois quand je m’y rends tous les matins, je suis fasciné par ce jardin par lequel on passe, et puis cette chapelle. » Le lieu, c’était le choix du co-directeur du festival, Stéphane Ricordel : « Ces mètres carrés à découvrir correspondent à l’ADN du festival. C’est d’être surpris en permanence et la rencontre avec un artiste, c’est quelque chose qu’il faut privilégier tout le temps. »

Ainsi, il a laissé carte blanche à François Alu, et découvrira sa performance en même temps que le public pendant la soirée.

Festival Paris l’été, du 29 juillet au 2 août.