Festival Off d’Avignon : "Déglutis, ça ira mieux", l’euthanasie entre rires et larmes par Eric Métayer et Andréa Bescond

Sophie Jouve
Après le succès de leur spectacle "Les Chatouilles ou la danse de la colère", Andréa Bescond et Eric Métayer présentent leur nouvelle création dans le Off d’Avignon : "Déglutis, ça ira mieux". Avec Isabel Otero et Géraldine Martineau.

Bescond-Métayer, ces deux-là sont inséparables, les voilà trois fois à l’affiche dans le Off d’Avignon. Avec d’abord deux reprises (Les Chatouilles, spectacle sur la pédophilie joué pour la première fois par une autre comédienne qu’Andréa, dont c’était l’histoire, et la reprise par Eric de son solo désopilant, Un monde fou, qui lui a valu le Molière du seul-en-scène en 2008) ; leur création écrite à quatre mains, explore elle encore une fois, un sujet douloureux et même encore tabou, l’euthanasie.


Déglutis, ça ira mieux, c’est l’histoire d’Aline, une femme fantasque et fragile, qui n’a pas toujours assumé ses responsabilités de mère. Atteinte d’une maladie dégénérative, elle décide de retrouver Nina, sa fille qui l’a fuie depuis des années. La confrontation des deux femmes ne va pas être de tout repos.

Joli duo d'actrices

C’est Isabel Otero qui incarne avec beaucoup de sensibilité cette mère adolescente, mais solaire et vaillante face au destin. La fille, méfiante, aussi introvertie que sa mère est solaire, c’est Géraldine Martineau (Molière de la révélation théâtrale pour Le Poisson belge en 2016). Un joli duo d’actrices pour incarner une mère et une fille que tout semble (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi