Festival international de journalisme. Être correspondant en France, un casse-tête gratifiant

·2 min de lecture

Marc Bassets est, depuis 2017, correspondant en France du quotidien espagnol El País. Il est l’un des invités du Kiosque international organisé par la rédaction de Courrier international lors du Festival international de journalisme à Couthures-sur-Garonne du 9 au 11 juillet. En avant-première, il évoque sa vision de son métier de correspondant.

Au Festival international de journalisme du 9 au 11 juillet (voir l’encadré ci-dessous), Courrier international organise le Kiosque international, trois tables rondes durant lesquelles les représentants de la presse étrangère débattront de l’actualité nationale, européenne et mondiale. Manière de poursuivre le travail de la rédaction de l’hebdomadaire en direct et en public.

Correspondant du quotidien El País à Paris depuis 2017, Marc Bassets participera à la table ronde le 9 juillet à 16 h 30 sur la thématique : “Les correspondants étrangers peuvent-ils comprendre la France ?”

Faut-il bien connaître un pays pour y être correspondant ?

À mon avis, c’est un atout de ne pas trop bien connaître le pays où l’on travaille. Raconter un pays avec lequel on est trop familier peut être un handicap. Comment faire pour prendre de la distance quand on est dans une relation trop intime ? Par définition, le métier de journaliste consiste à rapporter, expliquer, analyser les choses inédites. Si on connaît en profondeur un lieu, un espace, une culture, trouverons-nous les éléments nouveaux importants à raconter à nos lecteurs ? De même, dans l’écriture, il est essentiel d’expliquer, de décrypter dans le moindre détail. Même des points qui pourraient paraître acquis. Cela exige un effort de prise de distance.

La France n’est pas un pays exotique pour un Espagnol, encore moins un Catalan comme moi, originaire de Barcelone, ville située à deux heures de la frontière. En outre, enfant, j’ai vécu ici. J’y ai également fait une partie de mes études. Tout mon travail consiste donc à redécouvrir le pays.

À lire

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles