Le Festival de Gérardmer sacre le fils de David Cronenberg

Par Marc Godin
·1 min de lecture
Possessor, de Brandon Cronenberg : Grand Prix du 28e Festival du film fantastique de Gérardmer
Possessor, de Brandon Cronenberg : Grand Prix du 28e Festival du film fantastique de Gérardmer

Plus qu'un festival, Gérardmer, contre vents et marées, s'est imposé comme la grand-messe du cinéma fantastique en France depuis sa création en 1994. Une manifestation chaleureuse, emblématique et ouverte au public le plus large plutôt qu'aux people en smoking et autres professionnels de la profession. En octobre dernier, pour cause de pandémie, Bruno Barde, directeur du Festival, prenait la décision de faire muter Gérardmer, de le réinventer : adieu ? ou plutôt, espérons-le, au revoir ? l'édition habituelle au c?ur des Vosges et ses hordes de fans qui hurlent d'excitation avant chaque séance, direction notre canapé pour un marathon en ligne à domicile. Avec les mêmes sections, la compétition, des courts-métrages, une rétrospective, des jurys, et même des interviews-conférences en live? tout cela chacun chez soi pour les spectateurs et la presse. Impensable voici un an, cette option triste semble finalement avoir plus que « fait le job ».

« C'est un triomphe absolu ! » s'exclame Bruno Barde, fourbu mais heureux à l'issue de cette 28e édition. « Nous avons travaillé comme des chiens pendant trois mois, sur quelque chose que nous n'avions jamais fait, un festival intégralement en numérique, et tout a été formidable ! Dans l'ordre, il faut saluer les soutiens qui ont permis à ce festival d'exister : la Région Grand Est, le département des Vosges, la Mairie, l'association qui fait vivre le festival toute l'année à Gérardmer. Il faut dire que dans cette période [...] Lire la suite