Festival Fame du film musical en ligne : Shane MacGowan, le leader du groupe The Pogues, et les pionnières de la musique électronique

Jacky Bornet
·1 min de lecture

A la fin des années 1970 et dans la décennie suivante, The Pogues a remis au goût du jour la musique folklorique irlandaise à la lumière du punk. L’histoire de son fondateur et leader Shane MacGowan est le sujet du splendide documentaire Crock the Gold : A few Rounds with Shane MacGowan, signé Julien Temple et produit par Johnny Depp. Quant à Sisters with Transistors de Lisa Rovner, le film raconte l’histoire de la musique électronique depuis les années 1950, sous l’angle de la créativité des femmes dans un domaine supposé réservé aux hommes. Une pépite musicale et féministe.

"Crock the Gold : A few Rounds with Shane MacGowan " : l’histoire déjantée du leader des Pogues

Né le jour de Noël de 1957, Shane MacGowan confie : "Dans la famille, mon anniversaire était plus important que celui de Jésus". Une confidence qui reflète la dimension du bonhomme que capte avec poésie Julian Temple. Le réalisateur a déjà filmé les Rolling Stones, les Sex Pistols, The Clash et David Bowie dans sa fiction musicale Absolute Beginners (1986) : un passionné de la scène musicale britannique.

Dire que la Guinness a remplacé le lait dans le biberon de Shane MacGowan est un euphémisme. Il buvait ses deux pintes par jour dès l’âge de cinq ans, avec le consentement de ses parents, une habitude qui ne fera que croître jusqu’à aujourd’hui, âgé de 63 ans. Défoncé du matin au soir, le compositeur-parolier-interprète est passionné par l’histoire de son Irlande adorée, comme militant et propagateur de la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi