Le Festival d'Ambronay a 40 ans : cinq clés du rendez-vous incontournable du baroque

Lorenzo Ciavarini Azzi

L’abbaye médiévale d’Ambronay, dans l’Ain, accueille l’un des festivals les plus réputés et appréciés pour la musique ancienne et baroque, parvenu à sa 40e édition. Hors saison des festivals, à cheval entre fin de l’été et automne, il s’articule autour de quatre week-ends, entre le 12 septembre et 6 octobre. En guise de programmation anniversaire, les organisateurs, le directeur Daniel Bizeray en tête, ont surtout voulu accentuer le compagnonnage et la transmission, en réunissant d’un côté les fidèles des débuts (les "stars" comme William Christie et les Arts florissants, Jordi Savall, René Jacobs…), et de l’autre côté tous ces artistes incontournables du baroque, révélés ou portés par le festival comme Leonardo Garcia Alarcon, Philippe Jaroussky, Christophe Rousset, Sébastien Daucé, etc. Mais il n’y a pas que les noms. Il y a un esprit d’Ambronay qui en fait un festival un peu à part.


1Un lieu hors du temps

A une cinquantaine de kilomètres de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain, un bourg charmant en rase campagne et, sur son flanc, l'imposante Abbatiale d'Ambronay, entourée de ses dépendances. Aujourd'hui l'ensemble en pierre blanche, plongé dans une végétation luxuriante, tape dans l'œil. C'est ça, aussi, l'effet festival. 1980 : l'heure est à la conservation du patrimoine local, l'abbaye créée sous Charlemagne attire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi