Festival d’Avignon : « Si le RN prend la région, il faudra refuser sa subvention »

·1 min de lecture
Olivier Py, 55 ans, dirige le Festival d'Avignon depuis 2013.
Olivier Py, 55 ans, dirige le Festival d'Avignon depuis 2013.

À un mois de l'ouverture de la 75e édition du Festival d'Avignon, Olivier Py s'est longuement entretenu avec Le Point. Tout à sa joie de pouvoir accueillir à nouveau le public malgré la menace que fait toujours courir l'épidémie de coronavirus, il détaille ici la manière dont vont se dérouler les représentations, en juillet prochain, dans la cité des Papes. Le directeur du festival espère que le mouvement des intermittents ne perturbera pas la manifestation. Il évoque aussi ses craintes devant la poussée du Rassemblement national aux élections régionales qui approchent. Enfin, il fait part de quelques-uns de ses projets, notamment au cinéma.

Le Point : La billetterie du Festival d'Avignon a ouvert le 5 juin sur Internet (ce sera le 14 au guichet). Combien de places seront finalement mises en vente cette année ?

Olivier Py : La 75e édition promet d'être exceptionnelle car nous allons proposer au public entre 170 000 et 180 000 places. Nous avions anticipé un protocole sanitaire strict qui nous aurait obligés à réduire les jauges des spectacles. C'est pourquoi nous avons décidé d'augmenter le nombre de représentations. Il y aura 35 levers de rideaux supplémentaires par rapport à d'habitude. La préfecture ayant autorisé que les jauges soient finalement à 100 %, nous allons mettre en circulation près de 50 000 billets de plus qu'en 2019 (le festival avait été annulé l'an dernier). Nous proposerons cette année plus de 30 000 entrées gratuites et de nouveaux tarif [...] Lire la suite