Festival d'Avignon Off : "La Journée de la jupe", du film à la scène, une adaptation remarquable

Jacky Bornet
Auteur et réalisateur de "La Journée de la jupe" avec Isabelle Adjani, Jean-Paul Lilienfeld adapte pour le théâtre dix ans plus tard son film dont le sujet est toujours brûlant.

C’est sous l’impulsion du metteur en scène Frédéric Fage que Jean-Paul Lilienfeld a accepté de transposer sur les planches La Journée de la jupe avec une excellente Gaëlle Billaut-Danno dans le rôle de la prof de français tenu en 2009 par Isabelle Adjani. Elle est entourée de Julien Jacob et de cinq comédiens en herbe, tous impressionnants. Une réussite, qui se joue jusqu’au 28 juillet au Théâtre du Balcon, dans le Off d’Avignon.

Pression constante

Sonia Bergerac, prof de français, est confrontée à des élèves difficiles qui n’en font qu’à leur tête. Elle est traitée de raciste et de provocatrice, voire de maniaco-dépressive. Lors d’une altercation avec un élève, elle confisque son sac et y découvre un revolver, s’en empare et prend en otages les adolescents, déclenchant une vaste opération policière et médiatique.

Le film de Paul Lilienfeld se prête merveilleusement à une adaptation théâtrale par son huis-clos et sa progression dramatique. La tension est palpable d’entrée. Les frictions entre ados, leur langage ordurier et insultant, leur mauvaise foi et leurs provocations ne cessent de monter, mettant à bout une femme prise entre sa mission éducatrice et sa défense contre une pression constante. Jusqu’où tiendra-t-elle ?

Thriller social

Madame Bergerac est propulsée dans une spirale infernale. L’arme qu’elle découvre est le vecteur du pouvoir, qui lui permet enfin de se faire entendre. Elle va en user et en abuser, plongeant dans un processus qui la dépasse, avec des conséquences tragiques.

La mécanique systémique (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi