Festival d'Avignon : "Lewis versus Alice" de Macha Makeïeff revisite avec faste "Alice au pays des merveilles"

Jacky Bornet
Familière des projets hors normes, Macha Makeïeff écrit et met en scène "Lewis versus Alice", d’après "Alice au pays des merveilles", au Festival d’Avignon.

Classique de la littérature pour la jeunesse et de la littérature tout court, Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll connaît de multiples adaptations, au théâtre, au cinéma, musicales, illustrées… Macha Makeïeff a écrit et mis en scène une pièce musicale fastueuse, Lewis versus Alice, où l’accent est mis sur son auteur, Lewis Carroll, sa vie, son œuvre, son univers, ses mondes. Dans des décors merveilleux, des costumes splendides, sur des musiques et chants où le lyrique s’allie à l’électro-gothique : une approche décoiffante, ébouriffante, confondante au Festival d’Avignon, à La Fabrica, du 14 au 22 juillet.

Théâtre d’orfèvre

Macha Makeïeff a conçu une scène encombrée comme un cabinet de curiosités. Avec au centre une bâtisse toute en ombre chinoise et transparence, où l’on monte à l’étage par l’escalier ou à l’échelle. De façon éparse, sont disposés fauteuils, chaises et canapés, une grande table, un piano, un harmonium, des animaux empaillées. Des bêtes anthropomorphes traversent constamment le plateau sous des lumières changeantes, deux miroirs sales, parfois habités d’un portrait, encadrent ce lieu étrange, des objets hétéroclites descendent et montent des cintres…

Nous sommes dans la tête de Lewis Carroll (1832-1898), pseudonyme de Charles Lutwidge Dogdson, romancier, essayiste, mathématicien photographe, fils de pasteur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi