Festival du court métrage de Clermont : "Chienne" et "La Sphinx", deux pépites à découvrir parmi les 200 films de la sélection

Odile Morain
·1 min de lecture

213 films à 12 euros ! C’est l’offre du festival du court métrage de Clermont-Ferrand, cette année. À défaut de pouvoir accueillir le public en salle, ce sont les salles de cinémas qui s’invitent chez les cinéphiles.Toute l'édition 2021 est à savourer en ligne du 29 janvier au 6 février.

"Chienne", un uppercut de quinze minutes

Pas de fête du cinéma cette année mais bien des découvertes. Avec le festival en ligne les films sélectionnés seront visibles dans toute la France. Parmi eux, Chienne, de la réalisatrice installée en Belgique, Bertille Estramon. Présenté dans la compétition internationale, ce court métrage est un des coups de cœur des organisateurs du festival.

Durant quinze minutes, l'intrigue plonge le spectateur aux cotés de Lucie, une adolescente en chasse de son agresseur. "Je l'ai pris comme un vrai uppercut. C'est un film extrêmement juste sur l'écriture de son personnage principal qui doit faire face au traumatisme qu'elle a vécu", rapporte Julie Rousson, déléguée générale de Sauve qui peut le court métrage.


Pour intensifier la situation du personnage, la caméra de la réalisatrice est au plus proche de son interprète. "On voulait vivre cette expérience avec elle au-delà de faire le portrait qui vit un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi