Festival de Confolens : Le Condor, un souffle celtique dans la musique provençale

Chrystel Chabert

Les clichés ont la vie dure et ceux qui collent aux arts et cultures populaires sont tenaces. Pour les faire voler en éclats, rien de tel qu'un passage au festival des danses et musiques du monde de Confolens. Jusqu'au 18 août, la 62e édition va voir défiler plus de 450 artistes venus de 9 pays : Biélorussie, Pays-Bas, Ghana, Turquie, Hongie, Paraguay, Equateur, Congo-Brazzaville, Mexique.

En soixante ans d'existence, le festival est devenu le "The Place to Be" pour tous ceux qui font vivre les traditions culturelles de leur pays. Et ne pensez pas trouver sur scène des danseurs et danseuses aux "cheveux d'argent". Ici, les participants ont entre 15 et 35 ans.


Côté spectateurs, c'est une véritable déferlante avec plus de 80 000 personnes qui débarquent à Confolens, village de 2700 habitants.

Le Condor et Tri Yann

Cette 62e édition est marquée par deux concerts événement avec Le Condor et Tri Yann qui est en pleine tournée d'adieu.

Emmené par Jean-François Gérold, Le Condor a ouvert les festivités le 12 août au Théâtre des Ribières. Le groupe, qui existe depuis vingt ans, a déjà rempli l'Olympia et fait les belles heures de l'émission La France à un incroyable talent sur M6 en 2018 où il est arrivé en demi-finale.


Le spécialiste du galoubet-tambourin

Malgré son nom, Le Condor ne verse pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi