Publicité

Festival de Clermont-Ferrand 2024: C’est quoi un bon court métrage et le «female gaze»?

« Qu’est-ce que pour vous un bon court métrage ? » Cinq jurées éminentes du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand nous répondent à cette question cruciale. Le plus grand rendez-vous mondial pour le court métrage a dédié son édition 2024 aux femmes et confié les jurys des trois compétitions principales exclusivement à des femmes. Occasion à les interroger aussi sur le « female gaze » dans le cinéma qui est bien plus qu’un regard féminin.

Avec :

- Aurélie Reinhorn (France), réalisatrice multiprimée, scénariste, comédienne. Membre du jury national au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand 2024.

- Irene Moray (Espagne), réalisatrice multiprimée, scénariste, actrice, photographe. Membre du jury international au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand 2024.

- Kim Keukeleire (Corée du Sud, Belgique), animatrice et directrice d’animation, spécialiste du stop-motion (Tim Burton, Wes Anderson…). Membre du jury international au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand 2024.

- Iris Brey (France), réalisatrice, scénariste. Autrice : « Le regard féminin, une révolution à l’écran ». Membre du jury national au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand 2024.

- Sarah Saidan (Iran, France), réalisatrice multiprimée, scénariste, animatrice. Membre du Jury national au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand 2024.


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
«Les fantômes du colonialisme au Kenya», «Grogan’s Lodge» au Festival de Clermont-Ferrand 2024
L’homosexualité en Égypte et le drame du tabou dans «Better than Earth» au Festival Clermont-Ferrand 2024
«Faire rêver», Clermont-Ferrand, la capitale mondiale du court métrage, ouvre son festival de cinéma