Festival de Cannes: Ruben Östlund décroche sa deuxième Palme d’or pour «Triangle of Sadness»

Le jury a rendu son verdict. C'est Triangle of Sadness de Ruben Östlund qui a obtenu la prestigieuse récompense du festival. C'est la deuxième fois que le réalisateur suédois reçoit cette récompense.

De notre envoyé spécial à Cannes,

« Tous les membres étaient choqués par ce film ». Avec la deuxième Palme d’or attribuée ce 28 mai à Ruben Östlund, le Festival de Cannes a renouvelé son admiration pour l’art de la satire féroce du réalisateur suédois. Triangle of Sadness (Sans filtre) tire à boulets rouges sur les beaux et les riches réunis sur une croisière de luxe, symbole d’un capitalisme d’une violence folle.

« Nous n’avions qu’un but, essayer de faire un film qui intéresse le public et qui le fait réfléchir. Nous voulions que le public se pose des questions », a déclaré un Ruben Östlund transcendé par le bonheur de remporter à l’âge de 48 ans sa deuxième Palme d’or, cinq ans après sa consécration pour son grand succès populaire The Square, une satire sur l’hypocrisie du monde de l’art contemporain.

En même temps, Östlund a donné sur la scène du Grand Théâtre Lumière le signal de retourner dans les salles de cinéma. À l’image des projections sans masques obligatoires pendant le festival, pour lui, la pandémie de Covid semble être finie. En tout cas, il a embrassé chaque membre du jury, commençant par le président Vincent Lindon avant de donner des bises aussi à Asghar Farhadi, Rebecca Hall, Ladj Ly, Jeff Nichols, Deepika Padukone, Noomi Rapace, Joachim Trier et Jasmine Trinca.

Grand Prix, prix du Jury à ex-aequo...


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles