Le Festival de Cannes, la bulle où il faut être

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Photo Patricia de Melo Moreira/AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sur l’affiche de sa 75e édition, le Festival de Cannes rend hommage au film The Truman Show, réalisé par Peter Weir et sorti en 1998. L’histoire d’un homme, joué par Jim Carrey, qui découvre que sa vie n’est qu’une mise en scène et que son quotidien se déroule littéralement dans une bulle, devant les caméras d’une émission de téléréalité.

Dans la scène finale du film, celle retenue pour fournir le visuel de l’affiche, le héros grimpe un escalier dans le ciel en trompe-l’œil de sa bulle, et trouve une porte par où s’échapper. C’est “une célébration poétique de l’insaisissable et de la liberté”, ont fait valoir les organisateurs pour expliquer leur choix.

Tensions et contradictions

The Guardian propose une autre lecture. “Certains pourraient interpréter [ce visuel] comme un commentaire ironique sur le festival.” Car, selon le quotidien britannique :

C’est toujours la même question, qu’est-ce que Cannes ? Est-ce une bulle ou une porte, le mal ou le remède ? Une parade artistique aux malheurs du monde ou un moyen de blanchir ses pires excès ? Personne n’en sait trop rien.”

“Cannes se nourrit de frictions et de contradictions”, relève encore The Guardian. C’est ce qui fait le charme, mais aussi les limites du plus grand festival de cinéma au monde. “Il contient les multitudes. Il ne cesse de se contredire. Sur le tapis rouge devant le Palais des festivals, un film d’art et essai abscons et confidentiel reçoit le même accueil que la dernière grosse production hollywoodienne. La nuit, sur le port, les yachts des oligarques hébergent les soirées les plus prisées. Les noctambules y acclament, sans se départir de leur coupe de champagne, le dernier brûlot social réaliste venu de Bucarest ou de Tombouctou.”

2022, un cru “génial”

Au fil des ans et des éditions, Cannes a dû affronter bien des tempêtes. Les dernières en date sont la pandémie de Covid-19 – qui a contraint les salles à fermer aux quatre coins du monde et le festival à annuler son édition 2020 – ou encore les bouleversements introduits par les plateformes de streaming.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles