Festival de Cannes 2021: Timothée Chalamet présent, Léa Seydoux non

·2 min de lecture

PEOPLE - Qui dit casting cinq étoiles, dit tapis rouge de qualité. Ce lundi 12 juillet, alors que le Festival de Cannes entre dans sa deuxième semaine, c’est toute l’équipe du nouveau long-métrage de Wes Anderson, The French Dispatch, qui est venue monter les marches.

À commencer par Timothée Chalamet. L’acteur franco-américain avait, pour l’occasion, choisi de porter le costume le plus scintillant de sa garde-robe. Une décision vestimentaire assortie d’une paire de bottines signées Haider Ackerman.

(Photo: Vittorio Zunino Celotto via Getty Images)
(Photo: Vittorio Zunino Celotto via Getty Images)
(Photo: Pascal Le Segretain via Getty Images)
(Photo: Pascal Le Segretain via Getty Images)

Le jeune homme de 25 ans, pour qui il s’agissait de la deuxième venue sur la Croisette, a pris la pose aux côtés d’une autre des stars du film: Tilda Swinton, elle-aussi habillée par le créateur de mode français.

(Photo: Kate Green via Getty Images)
(Photo: Kate Green via Getty Images)

Owen Wilson, Alexandre Desplat, Bill Murray, Lyna Khoudri, Adrien Brody, Wes Anderson, Benicio Del Toro, Mathieu Amalric, Hippolyte Girardot, Jarvis Cocker... Tous étaient là pour la grande première du nouveau long-métrage du réalisateur de Moonrise Kingdom.

(Photo: CHRISTOPHE SIMON via Getty Images)
(Photo: CHRISTOPHE SIMON via Getty Images)

Tous? Non, pas vraiment. Léa Seydoux, qui tient elle aussi un rôle dans le film, n’a pas pu se rendre à la projection. La comédienne a récemment été testée positive au Covid-19, malgré le vaccin.

L’actrice américaine Frances McDormand n’a, elle non plus, pas été aperçue sur le tapis rouge. Même absence aussi pour Kate Winslet et les Français Félix Moati, Denis Ménochet, Guillaume Gallienne, Vincent Macaigne et Cécile de France.

(Photo: Pascal Le Segretain via Getty Images)
(Photo: Pascal Le Segretain via Getty Images)

The French Dispatch, qui a été tourné en grande partie dans la ville d’Angoulême, était déjà au programme de la sélection officielle l’an passé, édition annulée à cause de l’épidémie. Désireux de présenter son film coûte que coûte à Cannes, Wes Anderson avait préféré attendre jusque là.

Son histoire, elle, met en scène un recueil de récits tirés du dernier numéro d’un magazine américain, publié dans une ville française fictive du 20e siècle du nom d’Ennui-sur-Blasé. Il devrait sortir sur les écrans, en France, le 21 octobre prochain.

À voir également sur Le HuffPost: Découvrez ci-dessous la bande-annonce de “The French Dispatch”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles