Festival de Cannes 2020 : un tapis noir déroulé en hommage aux victimes de l'attentat de Nice

·1 min de lecture

Un rendez-vous qui ne pouvait être manqué. A travers son édition spéciale, le Festival de Cannes aura tout même réussi à dérouler son tapis rouge et à décerner ses mythiques palmes. Du 27 au 29 octobre, cette mini-édition s'est déroulée dans des conditions exceptionnelles. Pas de photographes autour du tapis rouge, couvre-feu en vigueur dans les Alpes Maritimes et jury restreint, tout comme le nombre de projections au programme. Une édition 2020 inédite qui était importante aux yeux de Thierry Frémaux : "Il se trouve que cela tombe à un moment fragile, après d'autres, sur l'état du cinéma, l'état des cinémas. Mais si on est surtout ici à Cannes c'est pour être avec les Cannois, pour être avec la ville de Cannes, avec son maire, avec les hôteliers, les professionnels, tous ceux que nous n'avons pas vus au mois de mai dernier puisque l'édition physique du festival n'a pas eu lieu.", a-t-il déclaré au micro de France Culture, ce 28 octobre. Résolument optimiste, Thierry Freymaux a voulu s'accrocher à ce rendez-vous mais aussi le réinventer : "On nous a reproché à un moment de nous obstiner mais on ne comprenait pas ce que ça voulait dire. On est assez content d'avoir su réinventer un peu cette édition. Il y a une sélection officielle à la fin de l'hiver, quand tout le monde aura vu tous les films, ce sera intéressant de savoir qui aurait mis quoi en compétition, quel aurait été le palmarès, quand tout cela sera derrière nous, on s'amusera à faire ça."

A l'issue de ces trois jours (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Coco (M6) : mais que signifie El dia de lors muertos ? (VIDEO)
Climax, le podcast : les salles de cinéma risquent-elles de disparaître ?
Coco (M6) : "Une leçon de vie", "Magique", "Poignant"... pourquoi la rédac est fan du film Pixar
Edward aux mains d'argent (Disney+) : Michael Jackson envisagé, John Depp mal à l'aise… cinq anecdotes sur le chef d'oeuvre de Tim Burton
Gérard Jugnot revient sur la rumeur autour de sa mort : "Mon fils et mon épouse ont été un peu secoués"