Festival Les Boréales : Gunnar Staalesen le maître norvégien du polar qui rend la paisible Bergen inquiétante

Jean-Michel Ogier

Cela fait près de quarante cinq ans que Gunnar Staalesen a choisi sa ville natale Bergen comme cadre des enquêtes policières de son détective Varg Veum. Invité du festival normand Les Boréales, Gunnar Staalesen nous a guidé, en français, dans les rues de Bergen qu'il décrit avec une grande précision dans son oeuvre.


Pour les visiteurs, Bergen est une paisible ville portuaire de Norvège dont les habitants ferment à peine à clé leurs maisons colorées. Il faut toute l'imagination fertile de Gunnar Staalesen pour en faire le lieu de crimes que son détective vedette Varg Veum cherche à élucider depuis bientôt 45 ans.

C'est en effet en 1975 que Gunnar Staalesen, qui n'a alors que 22 ans, se lance dans l'écriture de romans policiers. Son héros a un faible pour l'alcool et se trouve très souvent en conflit avec les femmes qui l'entourent.

Des détails pour des histoires vraisemblables


Gunnar Staalesen qui avec Le Roman de Bergen a réalisé une fresque sur sa ville natale couvrant tout le XXe siècle, a le sens du détail. Il reconnaît que l'on peut faire connaissance avec la ville et son ambiance par ses livres. Cette précision est pour lui le moyen de rendre ses histoires vraisemblables. Varg Veum est devenu une telle "star" que sa statue en bronze accueille le visiteur de l'immeuble dans lequel Gunnar Staalesen a situé son bureau et qui est devenu (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi