Fessenheim : le projet de fermeture validé, mais retardé

France 3

"Non à la fermeture !" C’était le message qu’étaient venus faire entendre à Paris certains employés de

la centrale nucléaire de Fessenheim. Le conseil d’administration d’EDF les a partiellement entendus : le projet de fermeture de la plus vieille centrale nucléaire en France est entériné, mais retardé. "La fermeture a été actée, d’une façon ou d’une autre, néanmoins, ça nous fait un soulagement pour le moment", témoigne Jean-Marc Rauscher, chef d’exploitation délégué à la centrale de Fessenheim.

Pas de fermeture avant 2019

La centrale alsacienne ne fermera qu’à deux conditions, que la production d’électricité nucléaire atteigne le plafond fixé par la loi de transition énergétique et que l’EPR de Flamanville soit entré en service, c’est-à-dire en 2019. Pour les écologistes, c’est trop tard. C’était une promesse de François Hollande, mais la fermeture ne se fera pas sous son quinquennat, elle devra être confirmée par son successeur.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Impôts : la Hongrie veut attirer les entreprises
Débat : des policiers armés dans les écoles ?
Fessenheim : un sujet très politique
Fessenheim : la fermeture de la centrale repoussée
Nucléaire : les propositions des candidats

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages