Le Fespaco 2021, la voix du cinéma africain, a été reporté sine die

·3 min de lecture

Après des semaines de réflexions et de rumeurs, les autorités burkinabè ont annoncé ce vendredi 29 janvier de reporter sine die le principal rendez-vous du cinéma africain en raison de la pandémie de coronavirus. Normalement, l’édition 2021 du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) devait se tenir du 27 février au 6 mars.

Lors d’un point presse à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, le Conseil des ministres a annoncé sa décision de « reporter la tenue du Fespaco à une date ultérieure », a rapporté l'AFP.

Depuis le début de la pandémie, le Burkina Faso a confirmé 10 423 cas de Covid-19 et 120 décès. Au sein de l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), il est le septième pays à être le plus touché par le coronavirus, mais craint aujourd’hui une deuxième vague plus importante que la première.

Le cinéma et la question de la santé publique

« Au regard de la situation sanitaire, tant au plan national qu'international, liée à la pandémie du coronavirus, il sera difficile de tenir le Fespaco à bonne date », a déclaré Ousseni Tamboura, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication. En même temps, il a admis qu’« il ne sera pas facile pour nous de décider d'une [prochaine date) parce que cela est lié à l'évolution de la situation sanitaire ».

Le Fespaco, principal rendez-vous du cinéma en Afrique depuis 1969, se tient tous les deux ans à Ouagadougou. Il s’agit d’un rendez-vous cinématographique hors norme qui représente la fierté de tout un pays. En temps normal, il prévoit 450 projections et réunit 5 000 professionnels du cinéma et des médias, ainsi que 100 000 spectateurs.

La « Palme d’or africaine »

Lors de la dernière édition en 2019, le festival a présenté plus de 160 films de tout le continent, mais aussi de la diasporapour briguer la récompense suprême. L’Etalon de Yennenga, le trophée légendaire du Fespaco, inspiré par la princesse guerrière du mythe fondateur de l’empire des Mossis, est devenu la « Palme d’or africaine » et l’un des symboles de l’identité culturelle africaine.

Ce report est annoncé deux jours après celui du Festival de Cannes, plus important festival de cinéma au monde, qui se tient traditionnellement en mai, mais reporté au mois de juillet où se tient traditionnellement le Festival d’Avignon. En même temps, le Festival de Clermont-Ferrand, plus grand festival du court métrage dans le monde, a ouvert aujourd’hui son édition 2021 en ligne et appelé à la solidarité avec les autres festivals : « Il faut coûte que coûte essayer de rester aux dates prévues. S’il faut passer en ligne, pourquoi pas, mais il ne faut pas repousser et empiéter sur un autre festival ».

La question de la sécurité au Burkina Faso

Au Burkina Faso, le Fespaco reste une des rares manifestations contribuant au rayonnement mondial du pays qui se trouve depuis 2015 dans une situation de plus en plus délicate par rapport à la menace du jihadisme dans la région. Le site de la diplomatie française alerte les voyageurs sur une « menace terroriste très élevée » au Burkina Faso et un « risque d’enlèvement très élevé ».