Cette Ferrari n'est pas une Ferrari (mais en fait, si.)

·1 min de lecture

Auto - La Short Wheelbase que s'apprête à lancer RML a tout d'une Ferrari, sauf la bénédiction de Ferrari.

C'est en octobre prochain que débutera la production des 30 exemplaires de la Short Wheelbase, premier modèle du petit constructeur britannique RML. Elle prend les traits d'une des automobiles les plus belles et les plus vénérées de l'histoire : la Ferrari 250 GT SWB des années 60. Mais n'allez pas croire que RML ait commis le sacrilège de soumettre une vraie 250 au concept restomod, ni qu'il s'agisse d'une réplique posée sur une base indigne.

RNL Short Wheel Base
RNL Short Wheel Base - DR

Sous cette carrosserie entièrement recréée se cache en effet un châssis et une mécanique de 550 Maranello, la GT que Ferrari produisait dans les années 90. La Short Wheel Base a donc sous le capot un V12 de 485 ch, qui lui permet d'abattre le 0-100 km/h en 4,1 secondes et de pointer à 296 km/h. Un magnifique hommage à la 250, avec toute la noblesse qu'il faut, mais on sait que Ferrari protège très jalousement ses copyrights. La RML Short Wheelbase ne pourra donc porter aucun signe rappelant le petit cheval.

Le prix de cette belle machine ? On l'ignore. Mais sûrement beaucoup moins qu'une véritable Ferrari 250 GT SWB, qui change habituellement de main pour plusieurs millions d'euros.

Retrouvez cet article sur 20minutes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles