Ferrari : devenir 100% électrique ? Jamais !

·1 min de lecture

Ferrari, qui avait fait ses premiers pas dans l'électrification avec la supercar hybride LaFerrari en 2013, vient de lancer l'hybride rechargeable SF90 Stradale dans sa gamme régulière et prévoit que 60% des voitures de son offre soient hybrides d'ici 2022, parmi lesquelles toutes ses autos à moteur central-arrière. Le constructeur planche par ailleurs sur son premier modèle "zéro émission". Pour autant, devenir à terme une marque 100% électrique serait exclu.

Au cours d'une séance de question/réponses organisée lors de la présentation des derniers résultats trimestriels de Ferrari, Louis Camilleri, 65 ans, directeur général de la firme, a déclaré : "Je ne vois vraiment pas Ferrari devenir un jour électrique à 100%, et cela n'atteindra certainement pas 50% de mon vivant." L'évolution de la réglementation pourrait toutefois forcer Ferrari à changer de stratégie à ce sujet.

Quelques mots sur une Ferrari électrique

Camilleri s'est attardé sur certains éléments du développement de véhicules électriques actuellement en cours chez Ferrari, et notamment sur l'obtention d'un son à la hauteur de la réputation de la marque en l'absence de moteur thermique. "C'est vraiment la profondeur du son et la progression du son qui est la clé. (...) C'est clairement une grande priorité. Nous avons beaucoup travaillé là-dessus et nous sommes confiants sur le fait que c'est certainement l'un des aspects que nous pouvons réussir", a-t-il révélé.

Le responsable (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Le Ford EcoSport Active (2020) dévoilé
Emissions de CO2 : Volvo au secours de Ford
Top 10 des voitures les plus vendues en France en 2020
AC Cobra Le Mans (1963) : une réédition électrique !
Volkswagen Golf R (2020): une boîte méca, mais pas pour nous
Confinement : vers une circulation plus restreinte ?