"Les fermetures de frontières sont à éviter autant que possible au sein de l'espace Schengen", estime le secrétaire d'État aux Affaires européennes

franceinfo
·2 min de lecture

"Les mesures les plus dures, notamment de fermetures de frontières, sont à éviter autant que possible au sein de l'Europe et de l'espace Schengen, parce que c'est notre espace de vie, notre espace de circulation", a affirmé mercredi 29 juillet sur France Inter Clément Beaune, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes. Il a estimé que "ce sont des mesures de dernier recours, on ne peut pas les exclure, en fonction de la situation sanitaire", citant l'exemple de l'Espagne. Si la frontière franco-espagnole n'est pas fermée, le gouvernement français déconseille de se rendre en Catalogne, face à la recrudescence du nombre de cas de coronavirus.

Clément Beaune a salué la collaboration mise en place entre la France et ses pays voisins : "L'idée ce n'est pas de cibler un pays. Nous avons toujours, même au plus fort de la crise en France, veillé à avoir des mesures coopératives, coordonnées avec nos voisins européens. Quand il y a eu les restrictions aux frontières allemandes, italiennes, espagnoles, nous en avons parlé et nous avons ciblé ces mesures pour qu'elles dérangent le moins possible, qu'elles bloquent le moins possible", a-t-il expliqué. Le secrétaire d'État a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi