Fermeture de Bridgestone à Béthune : "C'est clair et définitif, on entame une phase de deuil", réagit le maire

franceinfo
·1 min de lecture

"Pour le territoire, on entame une phase de deuil", a réagi jeudi 12 novembre sur franceinfo le maire UDI de Béthune Olivier Gacquerre, après l'annonce par la ministre de l'Industrie Agnès-Pannier Runacher, à la mi-journée, que le géant Bridgestone allait quitter l'usine du Pas-de-Calais, qui emploi 863 personnes.

Bridgestone avait annoncé la fermeture de ce site du Pas-de-Calais en septembre dernier, le gouvernement avait proposé un plan pour sauver 460 à 560 emplois mais le géant japonais a pris sa décision. "Ça y est, on a compris que c'était clair et définitif", indique Olivier Gacquerre qui a participé à une réunion le matin entre la direction du site, des élus, et des syndicats pour faire le point sur le projet proposé par Bercy de sauvetage du site de production de pneumatiques. Bridgestone a "mis fin à 60 ans de mariage avec le territoire", déplore le maire qui assure que lorsqu'on arrive à un âge, "il faut réfléchir à l'intelligence ou pas de divorcer".

"Ils ont une logique uniquement financière"

"Il faut maintenant qu'on donne des perspectives à court terme aux salariés, et puis, pour le territoire, qu'on réfléchisse maintenant à la reconversion du site", ajoute-t-il. Sur ce point, Bridgestone n'a "pas joué le jeu" estime l'élu, qui raconte que la discussion "a duré cinq minutes : on a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi