Fermeture des frontières allemandes : "L'impression d'être cerné par des pays qui ont un taux d'incidence beaucoup plus élevé"

franceinfo
·1 min de lecture

L'Allemagne ferme en partie ses frontières avec la République tchèque et le Tyrol autrichien afin de contenir, d'après l'Allemagne, la diffusion des très contagieux variants du coronavirus. Hélène Miard-Delacroix, professeure à Sorbonne Université, spécialiste de l'Allemagne contemporaine et des relations franco-allemandes explique sur franceinfo que la Bavière a "l'impression d'être cernée par des pays qui ont un taux d'incidence beaucoup plus élevé".

franceinfo : Pourquoi cette décision ?

Il s'agit en fait d'une décision d'un Land, une région : la Bavière. Et c'est le chef du gouvernement de Bavière qui a vraiment l'impression d'être cerné par des pays qui ont un taux d'incidence beaucoup plus élevé. La République tchèque, c'est 482. L'Allemagne a réussi à descendre à peu près à 65. La Bavière a décidé de contrôler ses frontières. Cependant, les autorités n'ont pu refouler depuis ce dimanche matin qu'à peu près 500 personnes. Il faut dire que des frontaliers, Tchèques et Polonais, ont de bonnes raisons de venir. Ils participent à faire tourner les entreprises et les services allemands.

Les Länders allemands ont-ils autorité pour fermer leurs frontières ?

L'Allemagne est un pays fédéral, c'est la structure de base. C'est-à-dire que ce sont, d'abord, les Länders qui ont le pouvoir. Ensuite, ils transmettent un certain nombre de compétences à la Fédération qui n'a pas beaucoup de possibilités de leur donner des ordres. L'organisation décentralisée et régionalisée a même (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi