Fermeture d'une mosquée dans la Sarthe : ce qu'il faut savoir

·1 min de lecture

La préfecture de la Sarthe a annoncé mercredi la fermeture prochaine de la mosquée d'Allonnes près du Mans, soupçonnée de légitimer le djihad armé ou le terrorisme lors de prêches à ses centaines de fidèles. "Deux associations installées à Allonnes, 'l'association allonnaise pour le Juste Milieu' (AAJM) et 'l'association Al Qalam', gèrent un lieu de culte dénommé la 'mosquée d'Allonnes', accueillant environ 300 fidèles", explique la préfecture dans un communiqué.

 

Ceux qui voulaient venir prier mercredi ont trouvé porte close et une feuille scotchée où il était écrit "Mosquée fermée pour des raisons administratives". La police a en effet mené une perquisition mardi matin et c'est à ce moment-là que les policiers auraient signifié au président de l'association qui gère la mosquée que des prêches prônant le djihad auraient été tenus dans son établissement.

Six mois de fermeture maximum, dans un premier temps

Précisément, les autorités ont décidé de fermer la mosquée parce que les prêches et les activités de la mosquée légitiment le recours au djihad armé, la mort en martyr, la commission d'actes de terrorisme et l'instauration de la charia. Mais il y a aussi une école coranique qui accueille 110 enfants devant lesquels a été valorisé le djihad armé. Pour le préfet, il s'agit donc aussi d'un lieu d'endoctrinement.

Côté calendrier, cette mosquée peut être fermée pour six mois maximum dans un premier temps. C'est ce qui est prévu par la Loi sur la sécurité intérieure et la lutte co...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles