Fermeture des écoles : voici la liste des personnels qui pourront quand même y laisser leurs enfants

·1 min de lecture

Le couperet est tombé mercredi 31 mars, au grand dam de certains parents : les écoles seront fermées pour trois semaines à compter du lundi 5 avril. C’est lors de son allocution télévisée qu’Emmanuel Macron avait annoncé cette mesure afin de freiner la troisième vague de l’épidémie de Covid-19. Toutefois, les établissements scolaires ne garderont pas portes closes pour tous les enfants. Certains professionnels considérés comme prioritaires pourront en effet y laisser leurs enfants, selon une liste établie par le ministre de l’Éducation et relayée par BFMTV ce vendredi 2 avril.

Naturellement, le personnel soignant en fait partie. Les "personnels des établissements de santé" ainsi que "les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’État, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes et ambulanciers" pourront donc faire garder leurs enfants par leur école. Les professionnels et bénévoles impliqués dans les campagnes de dépistage et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres, préparateurs en pharmacie et les pompiers) sont également inclus dans la liste, ajoute BFMTV.

Les personnels des Ehpad et Ehpa sont eux aussi concernés, de même que les "agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise". On retrouve également "les personnels des services de l’aide (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Covid-19 : Olivier Véran dévoile la date de mise en vente des autotests dans les pharmacies
Réouverture des terrasses : un calendrier aurait été décidé, la date du 17 mai en ligne de mire ?
Roselyne Bachelot atteinte de la Covid-19 : la ministre de la Culture est sortie de l'hôpital
La princesse Anne serait-elle la personne raciste, incriminée par le prince Harry et Meghan pendant leur interview choc ?
"J'ai pleuré de rage et de tristesse" : cette lourde décision liée au confinement qui a bouleversé Edouard Philippe