Fermeture des écoles : le casse-tête des familles

Les établissements scolaires seront fermés pendant trois semaines, a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution du mercredi 31 mars. La fermeture des écoles est le cauchemar de nombreux parents. Les enfants non plus ne vivent pas forcément très bien les vacances rallongées. Après le lundi de Pâques, les enfants devront donc faire cours à la maison pendant quatre jours, puis commenceront alors les vacances scolaires pour toute la France. La rentrée se fera le 26 avril pour les plus petits, mais les collégiens et les lycéens continueront les cours à distance. Des mesures tardives Des mesures qu’il aurait fallu prendre plus tôt, selon certains syndicats enseignants. "On a un fort sentiment de gâchis et d’amertume ce soir", estime Sophie Venetitay, déléguée du SNES-FSU. On avait dit à partir du mois de janvier, février, qu’il fallait passer en demi-groupes, notamment dans les endroits où le virus circule le plus, en collège comme en lycée, tout ça n’a jamais été entendu." Du côté des parents, si l’un des deux ne peut pas télétravailler, alors il peut demander à être placé en chômage partiel.