Ferdinand (C8) : plaidoyer pour la douceur, gags loufoques... Pourquoi il ne faut pas manquer ce film !

·1 min de lecture

Ferdinand est doux comme un agneau, sensible à l’extrême, et un amoureux indéfectible des fleurs. Seulement voilà, Ferdinand est un taurillon qui, logiquement, doit s’endurcir pour combattre un jour dans l’arène. Un soir, il parvient à s’échapper de l’hacienda qui l’a vu naître et trouve refuge, loin de sa région, chez un paysan et sa petite fille Nina. Les années passent, heureuses pour Ferdinand, devenu un puissant taureau. Jusqu’à ce que son imposante stature et sa maladresse lui jouent un mauvais tour. Le voilà capturé et renvoyé chez son propriétaire d’origine, au milieu des ses anciens compagnons d’infortune. Au même moment, El Primero, la star des matadors, vient y chercher un taureau digne de l’affronter…

Diffusé ce soir sur C8, Ferdinand est un véritable plaidoyer pour la douceur et la fraternité. Cette équipée à travers l’Espagne déborde de gags loufoques, de personnages secondaires aussi craquants que désopilants. Comme dans les précédentes productions de Carlos Saldanha (L’Âge de glace, Rio), leurs caractères sont bien trempés et ces seconds rôles volent presque la vedette au héros. Vous n’oublierez pas de si tôt la chèvre Lupe, les chevaux Hans, Greta et Klaus, ou encore Angus, le taureau écossais bigleux, dont chaque apparition suscite l’hilarité. Si ce coup de griffe à la corrida reste doux, il n’en est pas moins efficace pour tourner en dérision le torero, imprégné de suffisance, d’une fierté grotesque, et pour mettre en scène le ressenti de l'animal. En bref, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Disney+ : les nouveautés de la semaine du 26 février au 04 mars 2021
Le cercle des poètes disparus (Disney+ Star) : d’où vient la réplique culte Oh capitaine, mon capitaine ?
Franck Dubosc attristé pour son fils face à la crise sanitaire
Emma Watson dément les rumeurs : non, la star d’Harry Potter n’arrête pas sa carrière d’actrice !
Pelé sur Netflix : un "réel plaisir", "émouvant" et avec une "belle sincérité", pourquoi vous allez adorer ce documentaire !