Femmes tuées par une voiture encastrée dans leur maison en Gironde: information judiciaire ouverte

·2 min de lecture
Brassard de police (illustration)  - AFP
Brassard de police (illustration) - AFP

Deux jours après les faits, la justice a décidé d'agir. Ce lundi, le parquet de Bordeaux a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire après la mort de deux femmes samedi, tuées par une voiture qui s'est encastrée dans leur chambre à coucher à Gujan-Mestras près d'Arcachon, dans le département de la Gironde.

"Une information judiciaire a été ouverte ce jour du chef d'homicide involontaire par conducteur sous l'empire d'un état alcoolique et conduite à une vitesse excessive eu égard aux circonstances", a indiqué lundi le parquet.

Contrairement à la demande du parquet, le jeune homme n'a pas été placé en détention provisoire mais reste sous sontrôle judiciaire, un homme de 19 ans et en permis probatoire, qui affichait un taux d'alcoolémie de 0,61 mg/l d'air expiré peu après le drame.

Le véhicule aurait fait un "tout droit"

Samedi vers 01h30, sa voiture - un SUV Toyota Corolla appartenant à son père- a d'abord percuté un pylône en bois, avant de défoncer le muret d'enceinte puis le mur d'une maison d'habitation, écrasant deux femmes de 46 et 48 ans, "endormies dans leur lit", détaille le parquet.

Une enfant de 11 ans, fille d'une des deux victimes, se trouvait dans une autre pièce de la maison au moment de l'accident et n'a pas été blessée. Elle a été confiée à sa deuxième maman depuis, selon la même source.

D'après la gendarmerie, le drame s'est déroulé à une intersection en T, indiquant que le conducteur aurait pu en perdre le contrôle et faire un "tout droit" avant de s'encastrer dans la maison face à l'intersection.

Le passager du véhicule, un mineur de 16 ans, a indiqué aux enquêteurs qu'ils sortaient d'un bar de la commune de La Teste à quelques kilomètres de là, peu avant l'accident, a ajouté le parquet.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles