Les femmes toujours sous-représentées parmi les créateurs d'entreprise, selon l'Insee

Les femmes continuent à être sous-représentées parmi les créateurs d'entreprises en France et ne représentaient en 2018 que 35% d'entre eux, souligne l'Insee dans une étude publiée jeudi.

Ce pourcentage n'a guère évolué au fil des années, puisque seulement 32% des créateurs d'entreprises étaient des femmes en 2010 et 33% en 2014.

Or les femmes représentaient en 2018 près de 49% de la population active en France, selon des données publiées fin avril par l'Institut national de la statistique.

"Si l'on définit un créateur‑type d'entreprise (...) il s'agit d'un homme (65% des créateurs) de moins de 40 ans (56%). Sans expérience dans l'entrepreneuriat (72%), il était juste avant la création de son entreprise salarié du secteur privé ou de la fonction publique (38%)", détaille l'Insee dans son étude.

La part des femmes parmi les créateurs d'entreprise varie selon les profils d'entrepreneurs : elles représentent 43% des effectifs chez les personnes qui créent une entreprise en parallèle d'une autre activité professionnelle, mais seulement 20% parmi les créateurs d'entreprise les plus chevronnés.

Chez les étudiants et les jeunes diplômés, quatre créateurs d'entreprise sur dix sont des femmes.

Autre enseignement de cette étude : les étudiants et les jeunes diplômés représentaient 8% des créateurs d'entreprise en 2018, contre seulement 3% en 2010.

"Cette hausse est principalement alimentée par des créations d'entreprises sous le statut de micro‑entrepreneur. Le nombre d'étudiants créant une activité sous ce régime a en effet été multiplié par cinq en huit ans, passant de 2.600 à 13.200 créations", explique l'Insee.

dga/mdz/bt