Les femmes peu qualifiées de plus en plus exposées aux horaires atypiques

© AURORE MESENGE / AFP

L'exposition des femmes aux horaires "atypiques", en particulier le travail habituel le samedi et le dimanche, a progressé entre 2013 et 2019 pour les moins qualifiées alors qu'elle a diminué pour les cadres, selon une étude publiée mercredi par l'Institut national d'études démographiques (Ined).

"La part des femmes cadres en horaires atypiques diminue de 23% entre 2013 et 2019 tandis qu'elle augmente de 11% pour les ouvrières non qualifiées. Chez les hommes, la polarisation sociale est moins marquée. La part des cadres diminue de 14% tandis que celle des ouvriers non qualifiés stagne", constate l'étude, réalisée à partir des enquêtes "Conditions de travail" de la Dares.

Dans l'étude, un salarié est dit en horaires atypiques "s'il déclare travailler habituellement selon au moins l'une des modalités suivantes: tôt le matin (5h-7h), tard le soir (20h-0h), la nuit (0h-5h), le samedi, le dimanche".

36% des salariés travaillent habituellement en horaires atypiques

"D'un côté, les politiques de conciliation du travail et de la famille dans les grandes entreprises ont pu contribuer à améliorer les conditions de travail des plus qualifiées (...). De l'autre, les femmes peu qualifiées sont surreprésentées dans les métiers du commerce où le travail dominical a progressé (vendeuse, agent de nettoyage...) ainsi que dans les métiers des services à la personne (aide-soignante, aide à domicile, aide-ménagère), où les horaires atypiques sont structurels", explique l'étude.

En 2019, 36% des salariés travaillent habituellement en horaires atypiques. Cette fréquence, qui situe la France dans la moyenne européenne, apparaît stable au cours de la dernière décennie.

>> LIRE AUSSI - Comment les femmes se font une place dans le monde de l'entreprise

"Toutefois, tandis que le travail du ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia sur le burn out : "Très peu de médecins savent soigner cette maladie moderne"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles