Femmes et enfants de jihadistes: «Rapatriez-les», l'appel des associations à Emmanuel Macron

De nombreuses associations, Fraternité et vérité, la Ligue des droits de l'Homme et Amnesty International, ainsi que des personnalités demandent au chef de l'État et à son gouvernement de rapatrier d’urgence les enfants français de jihadistes et leurs mères détenus en Syrie depuis plusieurs années. Ils ont reçu le soutien de victimes d’attentats et notamment du 13 novembre 2015.

En plein procès des attentats du 13 novembre, le symbole est fort : le président de 13onze15, l’association de victimes de ces attentats, est aux côtés du Collectif Familles Unies.

Les familles de jihadistes français réclament le rapatriement de leurs petits-enfants, neveux ou nièces. Ils sont environ 200, retenus depuis plusieurs années dans les camps de Roj et d'Al-Hol dans des conditions sanitaires terribles au nord-est de la Syrie. Les autorités Kurdes avouent elles-mêmes ne pas pouvoir assurer leur sécurité.

À lire aussi : La Défenseure des droits appelle au rapatriement des enfants français retenus dans les camps syriens

Alors que de nombreux pays européens, de l’Allemagne à la Suède, rapatrient les enfants de leurs ressortissants, la France s’en tient au mieux à une politique du cas par cas. Mais il n’y a plus eu le moindre enfant rapatrié depuis 16 mois. Le Comité des droits de l’enfant des Nations unies, la défenseure des droits en France, tous demandent pourtant qu’il ait lieu dans les plus brefs délais. La Cour européenne des droits de l’homme est saisie.

Emmanuel Macron, réélu, affirmait le 24 avril dernier, que « la protection de l’enfant serait au-cœur des 5 années à venir ». Tous lui demandent donc de mettre ses actes en conformité avec ses paroles.

Car pour le président d’honneur de la FIDH, Patrick Baudouin, « aucune des raisons avancées par la France jusqu’ici ne tient. C’est juste une question de courage politique ».

À lire aussi : Femmes et enfants de jihadistes: « Il y a urgence pour le gouvernement à les rapatrier en France »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles