Femmes du Far West : les cowgirls prennent le pouvoir

Dans l'histoire comme à Hollywood, c'est une terre qui symbolise une certaine virilité américaine : le Colorado, le Grand-Ouest des western et des cowboys. Ce sont ces grands espaces chargés de clichés qu'arpente tous les jours Caitlyn Taussig. "Les gens nous appellent souvent les femmes cowboys. Mais un cowboy, ça sort et ça guide le bétail. Moi, je suis une rancheuse. J'ai une grande exploitation, et je m'occupe de plein d'autres choses que du bétail." "Il fallait que je fasse beaucoup plus que les hommes pour faire mes preuves" Avec sa mère, Caitlyn Taussig a repris l'exploitation familiale. Un immense ranch à 3 000 mètres d'altitude avec 170 bêtes. Les débuts n'ont pas été facile. "Quand j'étais jeune, j'étais souvent très frustrée. Je sentais bien qu'il fallait que j'en fasse beaucoup plus que les hommes pour faire mes preuves. Je me demandais ce qu'il fallait que je fasse pour obtenir le même respect que les hommes de mon âge. Cela a été un vrai combat. Aujourd'hui, on gère les choses différemment. On travaille plus intelligemment, pas plus durement", confie-t-elle. En 40 ans, le nombre de femmes propriétaires ou co-propriétaires d'exploitation est passé de 5 à 30%. La raison ? Les hommes désertent de plus en plus ces métiers difficiles.