Les femmes à l’honneur pour le Nobel de littérature?

Corty, Bruno
Margaret Atwood, Maryse Condé et Joyce Carol Oates sont souvent citées comme favorites. / AFP / AFP / AFP

Après une année blanche, on connaîtra ce jeudi le nom des lauréats du Nobel 2018 et 2019. Plusieurs femmes sont favorites.

Les sites de paris en ligne sont un baromètre intéressant. Il y a une semaine les premières cotes de Nicer Odds donnaient, sans surprise, sept femmes dans les dix premiers noms. Sans surprise eu égard au retentissant scandale sexuel qui secoua l’Académie suédoise et envoya pour deux ans en prison pour viol et harcèlement le mari français d’une des académiciennes. «MeToo» était passé par là et le jury, éclaboussé par les révélations scabreuses, avait fini par exploser rendant impossible l’élection de 2018. Avant de perdre la moitié de ses membres, l’académie avait fait le choix de reporter cette élection d’un an plutôt que de l’annuler.

» LIRE AUSSI - Prix Nobel: du scandale à la renaissance, comment l’Académie suédoise a failli exploser

Nous voici donc avec deux lauréats et, potentiellement, deux lauréates, ce qui ne laverait pas le scandale mais permettrait à cette institution de se refaire une sorte de virginité tout en étant raccord avec l’actualité.

Sachant qu’en 113 éditions du plus prestigieux prix littéraire au monde, seules 14 femmes ont inscrit leur nom au palmarès, un doublé féminin ne serait pas scandaleux eu égard à la qualité des auteures nobélisables.

Deux prix, de nombreuses favorites

Depuis une semaine, la favorite est la poétesse, linguiste, traductrice, professeure d’université, critique littéraire canadienne Anne Carson, 69 ans. Peu connue en France où seul deux de ses livres ont été traduits, un essai (Verre, ironie et Dieu chez José Corti, 2004) et un récit (Atelier Albertine. un personnage de Proust, au Seuil en 2017) elle est une figure intellectuelle importante en Amérique du Nord saluée en son temps par la grande essayiste et militante féministe Susan Sontag.

Septième au classement des parieurs il y a quelques jours, une autre canadienne a de très fortes chances: Margaret Atwood, dont le roman, La Servante écarlate, (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Le Nobel pour deux chasseurs de planètes 
Cinq conseils pour être sûr de ne pas gagner le prix Nobel 
Prix Nobel: une histoire mouvementée, un avenir à reconstruire 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro