Une femme se retrouve paralysée après avoir consommé une soupe périmée

LExpress.fr
Elle souffre du botulisme, une maladie rare mais grave, provoquée par une toxine très puissante et le plus souvent d'origine alimentaire. Elle peut être mortelle.

Elle a d'abord été victime d'un malaise. Aujourd'hui, "elle est quasi totalement paralysée et avec très peu d'espoir de récupération", déplore une de ses amies au Parisien.

Dans l'Essonne, une femme est entre la vie est la mort après avoir consommé une soupe périmée. Elle a contracté le botulisme.

"Une affection neurologique grave provoquée par une toxine très puissante produite par la bactérie Clostridium botulinum. Celle-ci se développe notamment dans les aliments mal conservés, et la maladie résulte en général d'une intoxication alimentaire", explique l'Institut Pasteur précisant que "si le botulisme est rare, sa mortalité reste élevée quand le traitement n'est pas immédiat".

L'affection a été diagnostiquée au bout de plusieurs jours, une semaine et demie après que l'Essonnienne a été victime d'un premier malaise. Elle est depuis soignée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Soupe périmée depuis trois semaines

La soupe aux légumes incriminée, achetée dans le commerce et dont la date de péremption était fixée au 4 août, était donc périmée depuis trois semaines. Elle a été découverte dans son réfrigérateur par les enquêteurs de la répression des fraudes, informés par l'Agence régionale de santé (ARS).

Citée par le quotidien, la marque mis en cause assure avoir "pris cette information très au sérieux" et s'être "mise immédiatement à la disposition des autorités". Elle a également répondu à la famille de la victime qui s'est interrogée sur l'absence de retrait du lot de 630 bouteilles vendu dans le magasin de Gif-sur-Yvette: "Le lot en question étant en DLC [date de limite de consommation, ndlr] au 4 août 2019, il n'est plus en rayon depuis plus d'un mois, ajoute l'entreprise. Il n'y a donc pas eu besoin de faire de rappel ou d'informer les consommateurs".

Retrouver cet article sur L'Express.fr

Cette vidéo peut également vous intéresser :