"La femme de mon frère", comédie déjantée de Monia Chokri, actrice fétiche de Xavier Dolan

Lorenzo Ciavarini Azzi
L’actrice canadienne Monia Chokri, révélée par Xavier Dolan, passe derrière la caméra avec "La femme de mon frère", comédie déjantée qui décrit avec justesse la relation fusionnelle entre un frère et une sœur trentenaires. Avec une fabuleuse Anne-Elisabeth Bossé.

Le cinéma, pour Monia Chokri, c'est une affaire d'amis. Premier d'entre eux, Xavier Dolan, celui qui l'a révélée comme comédienne dans deux films, Les Amours imaginaires (2010), et Laurence Anyways (2012) : sorte de figure tutélaire, il était là lors de la présentation de La femme de mon frère lors du dernier festival de Cannes dans la section Un certain regard. Autre amitié de taille, Anne-Elisabeth Bossé, actrice aussi de Xavier Dolan, elle est le personnage principal de La femme de mon frère, qu'elle porte littéralement et avec talent.

Portrait d'une "adulescente"

Elle y est Sophia, habitante de Montréal, la trentaine avancée, titulaire brillante d'un doctorat sur Gramsci, mais sans emploi depuis qu'elle vient d'apprendre que le poste qu'elle convoitait à l'université a été finalement attribué au fils du titulaire de la chaire. Sophia est ce qu'il est convenu d'appeler une "adulescente", déconnectée du monde du travail, ennemie du réveil, et incapable d'assurer avec régularité son job de guide dans une galerie d'art.


Son univers se limite à ses parents, très proches, profil intellectuels soixante-huitards débordant de bonheur, une amie presque aussi déboussolée qu'elle et, surtout, son frère Karim (autre très bon comédien, Patrick Hivon), avec lequel elle aimerait passer tout son temps et chez qui elle a élu domicile.

Rythme endiablé

D'emblée, La femme de mon frère nous saisit par le rythme : plans souvent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi