Femme enceinte tuée par des chiens dans l'Aisne : le commandant de gendarmerie faisait-il partie de l'équipage de chasse à courre ?

Benoît Zagdoun

Le corps d'Elisa Pilarski, victime d'une attaque de chiens, a été retrouvé, samedi 16 novembre, dans les bois, sur la commune de Saint-Pierre-Aigle, dans l'Aisne. Cette femme de 29 ans, enceinte, était partie promener son chien dans la forêt de Retz, où se tenait au même moment une chasse à courre. La meute de chiens des chasseurs est-elle responsable de la mort de cette jeune femme ? Les enquêteurs explorent cette piste parmi d'autres. Un élément troublant, évoqué dans la presse, est venu s'ajouter : le commandant du groupement départemental de gendarmerie de l'Aisne aurait fait partie de l'équipage de la chasse à courre. Dans le live de franceinfo, vous nous avez demandé de confirmer cette information.

L'enquête confiée à une autre unité

Le procureur de la République de Soissons, Frédéric Trinh, confirme à franceinfo la "présence" du lieutenant-colonel Jean-Charles Métras parmi les chasseurs. Le magistrat assure en avoir été "immédiatement informé" et explique avoir pris des dispositions, afin de s'assurer que cela ne nuise pas à l'enquête. Cela "a justifié que je confie le traitement de la procédure à un service qui n'est pas placé sous son autorité, à savoir la section de recherche d'Amiens".

La gendarmerie nationale, interrogée (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi