Une femme déclarée morte alors que son coeur battait encore

·1 min de lecture
Selon la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, une intervention plus rapide n’aurait pas changé la finalité des évènements.

L'octogénaire est décédée quelques minutes plus tard, après l'intervention des secours, rapporte « Le Parisien ». La famille a porté plainte.

Une famille porte plainte pour non-assistance à personne en danger, après le décès d'une octogénaire déclarée morte alors que son coeur semblait battre encore, rapporte Le Parisien. Elle est finalement décédée quelques minutes plus tard, après une intervention tardive des secours. La plainte a entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Créteil.

Le 2 avril, Sylvie Koukoui appelle sa mère à la résidence pour seniors « Les Essentielles », située à Vincennes, dans le Val-de-Marne. Ne réussissant pas à la joindre dans son studio, cette dernière contacte la résidence, qui promet de la tenir au courant. « À 23 h 20, l'agent d'accueil m'a finalement rappelé, pour me dire sans ménagement, de revenir le lendemain pour la levée du corps. J'étais sidérée. Je lui ai dit : Mais vous êtes en train de m'annoncer la mort de ma mère ! », raconte -t-elle.

Le cœur battait encore

Comme l'explique le quotidien, Sylvie Koukoui se rend immédiatement sur place, accompagnée de sa fille et de son amie Céline Martin, adjointe au maire en charge des seniors à Vincennes.

Sa fille monte alors voir sa grand-mère, mais elle redescend aussitôt, affolée, expliquant qu'elle a senti un pouls et que le cœur bat encore. La jeune fille alerte alors rapidement le Samu. Céline Martin, elle, rappelle les pompiers. Malgré la réanimation, le décès de Claire Koukoui est prononcé à 00h38, des suites d'un arrêt cardiaque.

« À ce moment-là, personne ne se déplace »

Sylvie Koukoui saisit alors la section « contentieux opérationnel » de la Brigade [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles