Les femelles perruches préfèrent s'accoupler avec des mâles intelligents

Bordenave, Vincent
Les perruches femelles choisissent leurs partenaires sexuelles en fonction de leurs capacités cognitives. / ARCO IMAGES GMBH/ALAMY STOCK PHOTO

C'est la première fois que cette «prime» à l'intelligence est démontrée chez des animaux.

Les perruches sont exigeantes en amour. Il faut dire que l'enjeu est de taille: la survie de l'espèce. Pour une femelle mieux vaut donc se reproduire avec le mâle le plus dégourdi de son entourage. Avec un peu de chance, ses capacités cognitives seront transmises à sa descendance. Alors non, tous les oisillons issus d'une telle union ne seront sans doute pas dignes d'un prix Nobel, mais au moins, ils sauront se débrouiller dans la vie. Cette «prime» à l'intelligence dans l'acte de reproduction était une hypothèse bien connue des chercheurs depuis de nombreuses années, mais elle n'avait jamais été démontrée. C'est désormais chose faite par une équipe hollando-chinoise, menée par Jiani Chen de l'Académie des sciences de Chine, qui publie les résultats de leurs travaux dans la revue Science .

» LIRE AUSSI - Le réchauffement climatique transforme les mésanges en tueurs en série

Comment s'assurer qu'une femelle choisit un mâle en fonction de son intelligence, ou au moins de ses capacités cognitives? «On sait depuis plusieurs années reconnaître les marques d'affection d'une femelle perruche envers les mâles», raconte Clémentine Vignal chercheuse à Institut d'écologie et des sciences de l'environnement (Paris). «Une femelle restera plus longtemps avec le mâle qu'elle aura choisi et entrera en interaction avec lui.»

L'équipe de Jiani Chen a ainsi confronté à plusieurs reprises des femelles à deux mâles que rien ne distinguait a priori (même corpulence, etc). Les femelles montraient alors leur préférence à l'un des deux individus. Mais les chercheurs ont alors donné un coup de pouce aux oiseaux délaissés: ils leur ont appris à ouvrir une boîte contenant des graines. Après cet entraînement, ils ont été une nouvelle fois présentés devant les femelles en présence de leur rival ignorant. Faisant la (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Chez les mouches aussi, l'idéal masculin est une construction culturelle 
Pourquoi de plus en plus d'éléphants naissent sans leurs défenses 
Quand les animaux dévoilent leurs sentiments 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro