Federer n’a plus rien à se mettre

Lionel Chami
Le Suisse Roger Federer pourrait disputer Wimbledon début juillet sans la fameuse virgule sur sa tenue blanche, ni le logo constitué de ses initiales «RF»

Le n° 2 mondial a confirmé ce lundi être arrivé au terme de son contrat avec Nike, son équipementier textile. Mais a démenti rejoindre Uniqlo…


« Ce sont des rumeurs… Mais je n’ai pas de contrat avec Nike depuis mars. Nous parlons, nous verrons ce qui se passe, je vous le ferai savoir. »

Depuis Stuttgart où il reprend la compétition sur gazon cette semaine, Roger Federer n’a pas confirmé la signature d’un contrat textile avec Uniqlo, la firme japonaise de vêtements, dont le bruit court depuis samedi. Uniqlo, qui équipe le Japonais Kei Nishikori (ex-4e mondial), s’est aussi attaché les services de Novak Djokovic entre 2012 et 2017.

A en croire Federer, il serait libre de tout engagement vis-à-vis de Nike, l’équipementier auquel il est lié pour le textile et les chaussures depuis dix ans, pour un montant d’environ 100 M$.

La volonté d’obtenir un contrat à vie ?

Samedi, le journaliste Vincenzo Martucci du site italienSportsenators a fait état d’une rupture entre la firme américaine et Federer. Il était aussi question de la signature imminente d’un contrat entre le champion et Uniqlo, pour un montant de 300 M$ sur 10 ans.

Conséquence immédiate : Federer apparaîtrait à Wimbledon (2-15 juillet) sans la fameuse virgule sur sa tenue blanche, ni le logo constitué de ses initiales « RF », restant propriété de Nike. Toutefois, le dialogue ne serait pas complètement rompu entre le champion suisse et la marque, selon Daren Rovell, journaliste « business » à ESPN.

Ces tensions pourraient avoir pour origine la volonté du clan Federer d’obtenir de Nike un contrat à vie, comme les stars du basket Michael Jordan et LeBron James, ainsi que Cristiano Ronaldo. Avec Wilson, sa marque de raquettes, Federer, 36 ans, a signé un contrat à vie en 2006. Jusqu’ici, Nike n’a jamais conclu ce type de contrat avec un tennisman.

Dimanche sur le gazon de Stuttgart, le champion en titre de Wimbledon a effectué sa première séance d’entraînement équipé d’une tenue Nike, siglée « RF20 » - en référence à ses (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Roland-Garros : accueil triomphal pour Simona Halep à Bucarest
Nadal offre l’empreinte de onze doigts à Anne Hidalgo
«Bien sûr que j’aimerais avoir 20 titres comme Roger... », confie Nadal
Roland-Garros : Rafael Nadal, l’éloge de la normalité
Roland-Garros : le roi Nadal en chiffres