La Fed relève ses taux pour la deuxième fois de l'ère Trump

Vincent Gibert
Le siège de la Fed à Washington.

ETATS-UNIS - La banque centrale américaine (Fed) a relevé ce mercredi 15 mars son taux directeur d'un quart de point de pourcentage et est restée prudente pour l'avenir, se disant attentive à l'inflation, selon un communiqué du Comité monétaire.

Le taux interbancaire au jour le jour se situe désormais entre 0,75% et 1% après cette hausse, la troisième en dix ans et la deuxième depuis l'élection de Donald Trump. Cette décision était très attendue par les marchés.

Contrairement à ce qu'anticipaient les acteurs financiers, la Fed est restée prudente sur les hausses à venir, conservant pour cette année et pour 2018 la même trajectoire d'augmentation des taux qu'elle avait prévue en décembre, avant l'investiture du président Donald Trump.

Les participants au Comité monétaire (FOMC) projettent ainsi que les taux d'intérêt directeurs atteindront 1,4% en 2017, ce qui équivaut à deux autres hausses d'un quart de point de pourcentage après le relèvement de mercredi.

Pour 2018, deux autres augmentations sont prévues -pas plus que la Fed ne le prévoyait en décembre-, pour porter les taux à 2,1%.

Le projet de budget de Trump table sur une croissance de 3% en 2018

La banque centrale n'a pas révisé ses prévisions économiques, hormis un soupçon d'optimisme ajouté à la croissance du PIB pour 2018 à 2,1% comme cette année, au lieu de 2% prévu en décembre. La Fed envisage que la moyenne des taux atteindra 3% en 2019, au lieu de 2,9% précédemment évalués.

Cette stabilité dans ces projections montre que la banque centrale se refuse pour l'instant à prendre en compte les projets de relance budgétaire de l'administration Trump avant qu'ils ne soient votés et matérialisés. Le projet de budget de Donald Trump table sur une croissance de 3% en 2018.

Dans son communiqué, le Comité monétaire signale pour la première fois que l'inflation "se rapproche" de l'objectif de 2% de la Fed, qu'elle estime sain pour l'économie. La hausse des prix sur un an, selon l'indice PCE, est de 1,9% en...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages