FC Metz - Manuel Cabit : "Je veux réaliser mon rêve, remarcher, rejouer"

Victime d'un grave accident de la route le 3 novembre dernier, Manuel Cabit, joueur du FC Metz, espère pouvoir un jour rejouer au football.

Victime d'un grave accident de la route le 3 novembre dernier, Manuel Cabit, joueur du FC Metz, avait évité le pire. Indemne, mais grièvement blessé, celui qui était arrivé quelques semaines plus tôt en provenance de l'AC Ajaccio est aujourd'hui en phase de rééducation à Strasbourg. Dans une interview publiée ce vendredi dans le Républicain Lorrain, le défenseur s'est confié sur son état de santé actuel, mais aussi et surtout sur l'état d'esprit qui l'anime. 

"Je vais beaucoup mieux. Je me déplace en fauteuil roulant depuis trois semaines et je me débrouille seul maintenant, même si je ne suis pas encore autonome à 100 %. Je n'ai pas encore de sensations au niveau des jambes", a ainsi confié Manuel Cabit, rassuré il y a peu pour son chirurgien, lequel lui a assuré qu'il a de grandes chances de pouvoir remarcher, mais sans pouvoir le garantir à 100 %. 

"Moi, je veux me battre et réaliser mon rêve, remarcher, rejoue​r"

"Tout dépend de moi, de ma progression. Cela peut prendre du temps, trois mois, comme un an ou plus. J'ai espoir et je ne baisse pas la tête. Je ne suis pas trop du genre à me plaindre. C'est arrivé, c'est arrivé, c'est comme ça. Moi, je veux me battre et réaliser mon rêve, remarcher, rejouer. Je me dis que je suis toujours en vie et bientôt, je serai papa. Le joueur de Guingamp, Nathaël Julan (décédé dans un accident de la route le 3 janvier), n'a pas eu cette chance lui", a ensuite ajouté le joueur du FC Metz, plein d'espoir et de détermination, notamment grâce au soutien immense des supporters grenats. 

"La lettre d'un fan du FC Metz, écrite par son fils de six ans m'a touché. J'ai aussi reçu un mot de Bacary Sagna qui ne me disait ne pas lâcher. Je ne m'y attendais pas. Pas mal de footballeurs pros de m'ont envoyé des messages. Et les supporters aussi, que je voudrais remercier. On ne m'a pas oublié alors que je n'ai joué que trois matches avec Metz. Trois matches, c'est rien !", a confié Manuel Cabit. Touché.