Favoritisme dans le rugby : ouverture du procès de Bernard Laporte et Mohed Altrad

Le gotha du rugby français au tribunal : le procès de Bernard Laporte, puissant patron de la fédération, s'est ouvert mercredi à Paris pour des soupçons de favoritisme impliquant notamment l'homme d'affaires multimilliardaire Mohed Altrad. Arrivé en costume et cravate sombres au tribunal correctionnel, l'ancien sélectionneur des Bleus (2000-2007) est notamment soupçonné d'avoir, contre rétribution, accordé en 2017 au groupe de BTP de M. Altrad le premier contrat de sponsoring maillot de l'histoire du XV de France. Jugé jusqu'au 22 septembre Jugé jusqu'au 22 septembre avec quatre autres prévenus, l'homme fort du rugby tricolore, âgé de 58 ans, devra notamment répondre de "corruption passive" et "prise illégale d'intérêts", dans un procès très scruté à un an de la Coupe du monde organisée par la France. Les débats porteront également sur les faveurs dont aurait bénéficié le club du Montpellier Hérault Rugby, champion de France en titre et propriété de M. Altrad, et que lui auraient c