Faux tests Covid : la nouvelle astuce des élèves

·1 min de lecture
Être cas contact, c'est être loin de l'établissement scolaire...
Être cas contact, c'est être loin de l'établissement scolaire...

Alors que la plateforme Parcours sup affole les esprits des élèves de terminale, de nombreux professeurs constatent dans leurs classes une recrudescence de motifs d'absentéisme liés au Covid. Utiliser de faux tests, prétendre être cas contact? Certains ne reculent devant rien pour échapper aux examens blancs et autres devoirs.

Dans l'établissement de Maëlle, étudiante en histoire de l'art et assistante d'éducation dans un lycée public du Val-d'Oise, la vie scolaire et la direction se battent depuis quelques semaines avec plusieurs classes afin d'endiguer des fausses attestations de cas contact. « Au début, on n'était pas trop suspicieux, c'était avant la fermeture des collèges et lycées quand il y avait beaucoup de cas de Covid. Mais depuis le retour des vacances, on a bien compris que les élèves préféraient largement faire cours chez eux et n'avaient plus envie de revenir. C'est là qu'on a commencé à voir que pas mal d'élèves se disaient cas contact de leur mère, leur frère et même leurs grands-parents ! »

Un faux test pour repousser le bac blanc

Dans ces cas-là, l'absence d'un élève en classe peut atteindre 17 jours si la contamination survient en intrafamilial. « Un élève de première a envoyé un message depuis l'interface École directe de sa mère, disant que son père avait le Covid et qu'ils étaient tous confinés 17 jours. Mais être cas contact n'empêche pas de suivre les cours en ligne? Et c'est en appelant un jour la mère pour lui faire remarquer que son [...] Lire la suite