De faux policiers détroussaient les personnes âgées : 320 000 euros retrouvés

Par Aziz Zemouri

Les policiers ont mis la main sur 320 000 euros en liquide.

La sûreté départementale du Val-d'Oise a démantelé un gang d'individus. Quatre personnes ont été placées en garde à vue.

C'est sans doute la plus grosse affaire de vol à la fausse qualité de l'année 2019. Ces arnaques, qui touchent principalement les gens âgés et les personnes vulnérables, se sont professionnalisées ces dernières années. Les faux policiers, faux agents du gaz, faux élagueurs montent des scénarios dignes d'une minisérie. La sûreté départementale (SD) du Val-d'Oise a peut-être mis fin à un calvaire qui dure depuis plusieurs mois non seulement dans le nord de Paris, mais également dans le Loiret ou la Seine-et-Marne. C'est d'ailleurs à Nemours que le gang a été défait par les policiers du 95 aidés de la brigade de recherche et d'intervention (BRI). L'interpellation a été musclée, les quatre individus, dont certains sont fichés au grand banditisme, se sont montrés récalcitrants, fonçant même sur un véhicule de police. 

Les enquêteurs sont en passe de résoudre entre 35 à 50 délits commis ces six derniers mois par une bande de Sarcelles, issue de la communauté des gens du voyage sédentarisés. Le mode opératoire était éprouvé : de faux policiers, munis de cartes de police, de brassards ou de chasubles siglés police, équipés des talkies-walkies réglementaires sonnaient aux portes de leurs futures victimes. Un élagueur ou un agent du gaz complice les avait précédés. Les seconds faisaient croire qu'ils étaient à la recherche des premiers. Affaiblies et impressionnées, les victimes laissaient les faux policiers fouiller les maisons et s'emparer de leurs objets de valeur, y compris des billets de banque.

Des armes récupérées

Lors de la perquisition, les limiers de la SD ont mis la main sur près de 320 000 euros en billets de 500, des vins de grands crus, par exemple du château-petrus. En plus du butin chapardé chez les particuliers, les policiers ont retrouvé des palettes provenant de camions de fret. (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :