Faux billets, IGPN, hooliganisme... Ce qu'il faut retenir de l'audition de Gérald Darmanin

Gérald Darmanin persiste et signe. Le ministre de l'Intérieur était entendu ce mercredi après-midi par la commission des lois du Sénat. Emmanuel Macron avait demandé de la transparence sur les événements de samedi soir au Stade de France, en marge de la finale de la Ligue des champions . Gérald Darmanin reconnaît "que les choses auraient pu être mieux organisées". Il concède des dysfonctionnements, mais surtout, il maintient sa version. D'abord, il maintient ce chiffre de 30.000 à 40.000 supporters anglais sans billet ou avec des billets falsifiés. Il se défend des accusations d'un chiffre gonflé, tout simplement parce que, selon lui, ces chiffres proviennent d'autres sources que le ministère de l'Intérieur.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

"Plus de 50% des billets étaient faux"

"D'après les équipes de la Fédération française de football et du Stade de France, plus de 50% des billets, entre 57 et 70% selon les entrées, étaient faux", a-t-il dit devant les sénateurs. "Ça ne veut pas dire que tous les supporters avaient des billets faux. Il y a eu beaucoup de supporteurs qui n'avaient également pas de billet parce qu'ils ont essayé de s'approcher du Stade de France pour diverses raisons qui leur appartiennent", a continué le "premier flic" de France.

"Dans ce public, il y avait aussi des personnes qui avaient des vrais billets. Et c'est à bon compte sans doute qu'une partie des gens qui ont des faux billets pense que...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles